Guide de l’usager

Mode de gestion

Le mode de gestion de l’IMDQ est gérée principalement en mode de « services aux utilisateurs » permettant à ceux-ci d’avoir accès aux équipements, mais également de profiter du savoir-faire exceptionnel des chercheurs, techniciens et professionnels de l’IMC.

Les modalités de gestion de l’infrastructure sont décrites dans le document Politiques et règles d’utilisation et de gestion de l’infrastructure salle propre du Département de physique de l’UdeS qui fut adopté en juin 2012. Les politiques et règles spécifient la nécessité de former un comité de gestion de l’infrastructure dont les membres sont nommés par les professeurs-chercheurs considérés utilisateurs internes à l’UdeS.

Comité de gestion de l’IMDQ (en date du 5 septembre 2012)

  • M. Pioro-Ladrière, professeur et directeur de l’IMC
  • D. Morris, professeur
  • P. Fournier, professeur
  • S. Charlebois, professeur
  • C. Sarra-Bournet, coordonnateur de l’IMC

 Politique d’utilisation des appareils

On distingue deux catégories d’équipements au sein de l’IMC: ceux à utilisation libre et ceux à usage restreint. Tous les équipements communs à utilisation libre sont gérés et entretenus par l’équipe d’opération, peu importe leur provenance et la nature du financement (individuel ou équipe) ayant permis leur acquisition. Les utilisateurs doivent d’abord être formés sur l’appareil avant de pouvoir l’utiliser seul.

 

Certains équipements spécialisés sont à usage restreint et demeurent sous la responsabilité d’un professeur. Le coordonnateur de l’IMC gère alors les demandes de services sur ces équipements en concertation avec les responsables de ces appareils. Dans l’esprit de l’IQN, l’infrastructure des matériaux et dispositifs quantiques profitera des outils de gestion informatisés développés au sein de l’infrastructure de micro et nanofabrication de l’UdeS pour la réservation des équipements et le calcul du nombre d’heures d’utilisation.

 Responsabilité des partis

Tel que mentionné précédemment, l’IMDQ est gérée principalement en mode de «services aux utilisateurs». Conséquemment, l’IMDQ ne peut garantir de résultats et la responsabilité revient à l’utilisateur de l’infrastructure de prendre connaissances des capacités des techniques offertes, ainsi que du mode de facturation.

 Reconnaissance

Il est important pour l’infrastructure que si ses équipements sont utilisés à des fins de recherches, les utilisateurs reconnaisse l’IMDQ dans leurs publications avec les formulations suivantes:

« This work was performed in part at the Quantum Materials and Devices Infrastructure (QDMI) of the Quebec’s Nanotechnology Infrastructure (QNI) – established by NanoQuébec, an organization funded by MDEIE, Quebec’s department of economic development, innovation and export trade to provide nano and microfabrication facilities for Quebec industries and researchers. »

Une phrase alternative plus courte:

« This work has been made possible through the access to the Quantum Materials and Devices Infrastructure (QMDI) of the Quebec’s Nanotechnology Infrastructure (QNI). »